Tag Archives: évaluation

La pemphigoïde bulleuse (BP) est une maladie dermatologique auto-immune bulleuse. Les auto-anticorps dirigés contre BP180 et BP230 peuvent être détectés par immunofluorescence indirecte (IIF) sur différents substrats (œsophage, peau scindée par le sel, points d'antigène BP180, cellules transfectées avec BP230) et ELISA. Ici, nous avons comparé les caractéristiques de test de ces systèmes de test. Nous avons analysé les sérums de patients BP (n = 60) chez qui le diagnostic clinique avait été confirmé histopathologiquement. La cohorte témoin comprenait des sérums de patients atteints d'autres affections cutanées auto-immunes (n = 22) ou inflammatoires (n = 35). Tous les échantillons ont été testés par IIF (EUROIMMUN ™ Dermatology Mosaic) et ELISA (EUROIMMUN et MBL). L'anti-BP180 est mieux détecté avec les points d'antigène BP180 par IIF (sensibilité: 88%, spécificité: 97%). Par rapport à IIF, les différences avec les deux techniques ELISA BP180 sont faibles. Les rapports de vraisemblance (RV) pour les résultats positifs et négatifs sont> 10 et entre 0.1 et 0.2, respectivement, pour tous les systèmes de test. La détection de l'anti-BP230 est très variable (plage de sensibilité 38-60%, plage de spécificité 83-98%). Seul le test IIF révèle un LR pour les résultats de test positifs> 10. Puisque les RV pour un test négatif sont tous ~ 0.5, les résultats de test négatifs pour les anticorps anti-BP230 n'aident pas à exclure la BP. En conclusion, le test IIF multi-paramètres révèle une bonne performance diagnostique chez BP. Étant donné que ce test permet simultanément la détection d'anticorps anti-Dsg1 et anti-Dsg3, impliqués dans le pemphigus foliacé et le vulgaris, une seule incubation peut suffire à différencier les maladies bulleuses auto-immunes les plus fréquentes.

Copyright © 2012 Elsevier BV Tous droits réservés.

La source: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22580378?dopt=Abstract